ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Traitement du Signal

0765-0019
Signal, Image, Parole
 

 ARTICLE VOL 28/1-2 - 2011  - pp.15-34  - doi:10.3166/ts.28.15-34
TITRE
Introduction au STAP : 1. Contexte radar et enjeu du filtrage

TITLE
Introduction to STAP: 1. Radar context and stakes

RÉSUMÉ

Les traitements adaptatifs spatio-temporels, en anglais Space Time Adaptive Processing (STAP), sont des traitements qui exploitent conjointement les deux dimensions spatiale et temporelle des signaux reçus sur un réseau d’antennes, contrairement au traitement d’antenne classique qui n’exploite que la dimension spatiale, pour leur filtrage/séparation. L’arrivée des antennes actives à réception multivoies ainsi que l’accroissement des capacités de calcul des machines de traitements embarquées ont permis l’implémentation de ces techniques. L’objectif de cet article est de montrer dans un contexte radar aéroporté, l’apport de ces traitements en fonctions des différentes missions (ou fonctions radar) que ce soit en mission Air / Sol (détection des cibles terrestres mobiles) ou en mission Air / Air (détections des cibles aériennes). Deux configurations canoniques mettant en évidence l’intérêt des traitements STAP seront étudiées : la configuration radar à antenne à implantation latérale (application Air/Sol pour la détection des cibles lentes sur avion de surveillance) et la configuration radar à antenne à implantation frontale (application Air/Air et détection des cibles aériennes sur avion de combat). Des exemples concrets pour ces deux types de missions seront présentés. Cependant, en introduction, nous rappellerons quelques applications autres que celles du radar aéroporté où ces traitements spatio-temporel peuvent être appliqués.



ABSTRACT

Space-Time Adaptive Processing (STAP) is a technique useful when the distribution of disturbances exhibits a strong coupling between space (or angular) and time (or range, or Doppler) dimensions. A typical example of such situations is observed with airborne radars where clutter echoes from a specific direction come with a specific Doppler shift. The filtering of these clutter echoes will be more efficient if this relation is taken into account. The main examples of such situations for airborne radars are the detection of ground targets – where the targets are partly masked by clutter echoes coming through the main lobe of the antenna – , and the detection of air targets, where the target returns are competing with clutter echoes coming from other directions, through the sidelobes of the antenna. Space-time adaptive processing is also helpful in many other situations, e.g. communication systems, satellite navigations systems, or active sonar detection systems, where similar couplings exist between the space and time dimensions for disturbances (jamming, or reverberation in sonar).



AUTEUR(S)
Marc MONTÉCOT, François LE CHEVALIER, Laurent SAVY

MOTS-CLÉS
radar, STAP, GMTI, air/ air missions, post ou pré doppler.

KEYWORDS
radar, STAP, GMTI, air to air, post or pre doppler.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (3,65 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier