ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Traitement du Signal

0765-0019
Signal, Image, Parole
 

 ARTICLE VOL 28/1-2 - 2011  - pp.7-9
TITRE
Éditorial

RÉSUMÉ

Les techniques de traitement spatio-temporel adaptatif, STAP en anglais (Space- Time Adaptive Processing), ont été développées activement à partir des années soixante-dix. Plus précisément, elles se sont avérées nécessaires pour la détection de cibles mobiles par des systèmes radar aéroportés pointant vers le sol. En effet, pour de tels scénarios, les échos de cibles peuvent se trouver en compétition avec de forts échos de sol (le fouillis) dans les domaines de l’espace et du temps définis, respectivement, par l’angle d’arrivée des échos sur l’antenne et par le temps de récurrence de l’émission radar. Les premiers travaux sur le STAP se sont concentrés sur des systèmes radar opérant en visée latérale et prenant en compte de fortes hypothèses simplificatrices. Depuis, de nombreuses études se sont intéressées à d’autres configurations d’antenne radar, et, de manière plus générale, à des problèmes divers causés par un environnement réel. Suite à un séminaire sur le STAP, organisé par la Délégation Générale de l’Armement (DGA) en 2006 à Paris, les radaristes français se sont regroupés pour former un lieu d’échange privilégié sur cette thématique : le club STAP. Les membres de ce groupe présentent, dans ce numéro double de la revue Traitement du Signal, une synthèse des travaux menés depuis ces quatre dernières années. Le premier article (Ovarlez et al., 2011a) débute ainsi par une présentation du club STAP. Les partenaires du groupe sont présentés ainsi que leurs objectifs et un bilan des activités y est dressé. Les membres du club STAP ont voulu destiner cet ouvrage autant à un étudiant de niveau master (ou équivalent) qu’à un ingénieur ou un chercheur ayant quelques notions de bases sur le radar et voulant approfondir la thématique du STAP. Ainsi, pour renforcer la cohérence entre les divers travaux qui sont présentés et permettre aux personnes non initiées au STAP de lire l’ensemble des papiers, le numéro commence par trois articles d’introduction sur les traitements spatio-temporels adaptatifs. L’article (Montécot et al., 2011) précise ainsi le contexte radar et l’enjeu du filtrage STAP. Après une présentation succincte des divers domaines actuels d’application du STAP, l’article se refocalise sur le domaine du radar aéroporté. En particulier, il explique pourquoi le traitement du signal radar classique ne suffit pas pour la détection de cibles dont la vitesse radiale relative est proche de celle d’un écho de sol. L’accent est mis sur le besoin de discriminer les composantes des signaux reçus non seulement en vitesse mais aussi spatialement, suivant la direction d’arrivée des signaux sur l’antenne.



AUTEUR(S)
Stéphanie BIDON, Jean-Philippe OVARLEZ, Sylvie MARCOS

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (102 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier